Un jeudi soir froid, pluvieux et triste.

Le 6par4, une salle chaleureuse à la programmation sans fausse note.

Il n’est pas très grand, très discret, il rentre sur scène presque sans un bruit, avec son groupe.

Il a une classe folle avec son petit gilet de costume et son verre de whisky.

Le concert démarre doucement, retrouvant la beauté des morceaux et des arrangements. Prélude.

L’ambiance monte, Konstantin se détend et se met à parler entre les chansons, un peu. Un truc magique se passe entre la scène et le public… Une voix féminine, des instrument à vents, des changements de guitare, quelques sourires discrets. 

Le set est presque parfait (il manque quelques morceaux du premier album malgré tout). Et CETTE chanson arrive.

Celle que j’écoute en boucle depuis des semaines.

Celle qui m’émeut énormément et me donnerait presque envie de pleurer. 

Et je ne suis pas la seule dans la salle. 

Un petit moment de grâce…

Un beau…

2010/2012/ je serai là en 2014… 

  1. soundofwords a publié ce billet